Archive pour la catégorie 'Nos Sapeurs-Pompiers'

Nos Sapeurs-Pompiers

Nos Sapeurs-Pompiers

   Vers 1895, la Compagnie des Sapeurs-Pompiers d’Anor était dissoute. Elle était alors com­mandée par le lieutenant Alphon­se Canivet. La Municipalité de­manda au sergent Bersy Hector de recruter des volontaires pour assurer le service d’incendie. Quinze hommes s’enrôlèrent dans ce groupe qui se nommait « Les Sauveteurs ». Trois autres s’y joignirent   : Alphonse Bériot, en 1903,   Emile   Gontier,   en   1904, Paul  Emile Gosse, en   1908.

La compagnie a été reformée en 1911 ; elle était commandée par le lieutenant Paul Hardy, le sous-lieutenant Alphonse Bériot, l’adjudant Bersy, le sergent major Jourdain Désir, le sergent Emile Gontier et le caporal Orner Carion.

En 1920, le lieutenant Paul Hardy, quittant le pays pour al­ler habiter Fourmies, le sous-lieutenant Bériot fut nommé lieutenant, le 1er juin 1920, avec comme sous-lieutenant Paul-Émile Gosse et Adjudant-chef, Emile Gontier, actuellement sous-lieutenant honoraire et possédant 3 récompenses, les médailles argent, vermeil et or des sapeurs-pom­piers, ainsi que celle de l’Encou­ragement   au   Bien. Au décès du lieutenant Bériot, le sous-lieutenant Emile Gosse prend le commandement pour une courte période. Sa santé ne lui permet pas de continuer et c’est son fils (nommé sous-lieutenant le 18 novembre 1947 et lieutenant le 1er juillet 1954) qui le rem­placera. Il commanda ce groupe dynamique et sympathique. Composée de 25 hommes, gra­dés compris, encadrée par des hommes de valeur, la Compagnie jouit de l’estime générale dans le pays comme dans les environs. Elle a eut , depuis 1957, un secouriste breveté (Gilbert Papon) qui  a formé une équipe de 5 hommes capables de porter secours   aux   noyés,   asphyxiés… Les manœuvres avaient lieu chaque 1er dimanche du mois et durèrent au moins 2 heures. Nos sapeurs disposaient  d’un beau matériel. Un fourgon-pompe mixte, un « Dodge » aménagé (motopompe en remorque de 30 m3) et en réser­ve une motopompe 60 m3. La longueur générale des tuyaux est de 800 mètres. Le matériel pour feux de cheminée est naturelle­ment complet, ils pratiquent pour les feux isolés avec jets pulvéri­sés, et tout cela avec une ama­bilité, un Sens du devoir et de la discipline qui en font un des meilleurs  groupes  de la région. Ils ont acheté eux-mêmes le « Dodge » aménagé avec le pro­duit de la vente des calendriers et de leur bal annuel. Voilà de l’argent bien placé, et des gestes qu’il  faut encourager.

anor 03

Le Dodge à droite

Les pompiers en 1973 anor

Les Pompiers en 1973

Publié dans:Nos Sapeurs-Pompiers |on 13 juillet, 2014 |Pas de commentaires »

L'ATELIER NOMADE |
Mes premières créations |
plume d'ange |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | studioaerogaz
| psykotronik
| EME PEINTRE